Domaines abordés :
Vaccins

Secteurs abordés :
Médecine

Mots-clés :
cancer
   Fibromyomes utérins
   Otalgie
   Diagnostic d’une grosse bourse
   Ponction d’ascite
   Manifestations cliniques de l’infection par VHB
   Le sondage vésical à demeure
cirrhose
   Morphologie des hématies normales et pathologiques
MST
   Epidémiologie du sida dans le monde en 1996
   Epidémiologie de l’hépatite B
   Traitement des urétrites gonococciques
   Structure et réplication du virus de l’hépatite B
   Diagnostic des infections à gonocoque
sang
   L’hémorragie
   Prise en charge initiale et au bloc opératoire d’un choc hypovolémique
   Physiologie de l’hémostase
virus
   La rougeole en l’an 2000
   Biologie de l’hépatite B
   Vaccins égoïstes ... vaccins altruistes ....
foie


Stratégies vaccinales contre l’hépatite B

hépatite B

Les longues polémiques sur son innocuité ont rendu, en France, le vaccin contre l’hépatite B suspect, et malheureusement, ont réduit son emploi. Alors que dans les années 1996-1997, la couverture vaccinale progressait de façon importante chez les jeunes enfants, elle n’est plus actuellement, en France, que de 25 à 30 % chez les sujets de moins de 1 an ; cela comporte, pour l’avenir, un risque. Il importe donc de rappeler les termes de la discussion sur les risques vaccinaux et les données les plus récentes qui montrent que ce vaccin est sans danger et son effet remarquable à long terme : compte tenu des polémiques, la base de la stratégie est de rappeler à quel point il est utile et sans effet secondaire.

Aucun vaccin ne prévient le cancer, à l’exception du vaccin contre l’hépatite B qui permet de prévenir un cancer du foie. La cible privilégiée à protéger doit être les jeunes enfants.

Il faut montrer à toutes les familles à quel point le vaccin contre l’hépatite B est efficace et bien supporté pour vacciner selon les stratégies de chaque pays.


Page imprimée sur http://www.ledamed.org