Base documentaire
  Accueil > Base documentaire > Santé publique > Détection et contrôle des épidémies de méningite à méningocoque (MCS)


  BASE DOCUMENTAIRE

Chirurgie
Gestes techniques
Gyneco/Obstetrique
Médecine
Pédiatrie
Santé publique
Secourisme d’urgence
Techniques de laboratoire
Thérapeutique
Vaccins

  FICHES TECHNIQUES

Images-exemples cytologie et anatomo-pathologie
Techniques anatomo-pathologiques (PCD)

  TRAITEMENT DE LA DOULEUR

Cours de Phnom Penh

  LEDAMED

Projet
Contacts

  TÉLÉMÉDECINE

Télémédecine

 

Imprimer

 

Détection et contrôle des épidémies de méningite à méningocoque (MCS)

méningite cérébrospinale en Afrique, prise en charge et stratégies de lutte.

La méningite cérébrospinale (méningite à méningocoque), est une maladie infectieuse et contagieuse, qui peut tuer ou laisser des séquelles neurologiques graves si elle n’est pas soignée. C’est une urgence médicale.

C’est la seule méningite bactérienne qui soit épidémique en Afrique, au niveau de la ceinture africaine de la méningite qui s’étend d’Est en Ouest de la mer Rouge à l’Atlantique, de l’Éthiopie au Sénégal.

L’agent infectieux est une bactérie Gram négatif appelée Neisseria meningitidis pour laquelle on connaît 12 sérogroupes, chacun étant divisé en sérotypes, sous-types et clones. Près de 90% des infections sont provoquées par les souches A, B et C, le sérogroupe A étant la principale cause de méningite en Afrique.

Le réservoir de la bactérie est l’homme, la transmission inter-humaine. Le plus souvent il s’agit d’un portage pharyngé, qui a l’avantage de permettre au patient de fabriquer des anticorps.

La méningite à méningocoque peut donner lieu à 2 manifestations cliniques distinctes : le syndrome méningé et le purpura fulminans, forme foudroyante rencontrée dans 10% des cas. C’est une urgence médicale à traiter le plus tôt possible par une injection IV d’amoxicilline.

La ponction lombaire est essentielle pour confirmer le diagnostic mais ne doit pas retarder le traitement.

Stratégie de lutte

Dans le contexte africain, le contrôle des épidémies repose sur l’application de mesures simples et efficaces. Trois stratégies sont considérées comme essentielles :

- la surveillance épidémiologique : consiste en un recueil continu d’informations sur la morbidité et la mortalité. Les modalités de la surveillance peuvent varier selon que l’on est en situation d’épidémie ou non.

- la prise en charge des cas : dans un contexte d’épidémie notamment, l’objectif de la prise en charge est double, limiter le nombre de cas et diminuer la létalité. Elle repose sur un certain nombre de principes concernant le malade et son entourage. Le traitement antibiotique est essentiel, accompagné si besoin de mesures symptomatiques.

- la vaccination de masse : c’est actuellement la principale mesure de lutte pour enrayer une épidémie. Le seuil retenu pour la mise en oeuvre d’un programme de vaccination pour les pays africains est de 15 nouveaux cas pour 100.000 habitants en une semaine.

La lutte contre une épidémie est avant tout une responsabilité des structures et institutions sanitaires du district. Les niveaux hiérarchiques supérieurs leur apportent un appui technique et/ou stratégique selon les besoins. La vaccination de masse est capable d’arrêter l’épidémie dans les 2 semaines qui suivent sa survenue. Le temps d’intervention doit donc être bref.

L’évaluation est destinée à permettre de porter une jugement sur les résultats obtenus dans la mise en oeuvre d’un programme de santé. Les informations fournies par le rapport final serviront à réviser éventuellement les politiques et stratégies utilisées. Elles pourront également faire l’objet d’une large diffusion afin de partager

 
Pour obtenir l'article complet extrait de la revue
Développement et Santé
(Droits de reproduction et de traduction interdits pour tous pays)
cliquer ci-dessous:



Lire l'article complet



Lire l'article complet

Domaines abordés :
Santé publique

Secteurs abordés :
Epidémiologie

Mots-clés et articles associés:
antibiotique
   plaies et sutures (article)
cas
épidémie
   La démarche épidémiologique appliquée au paludisme (article)
   Le choléra (article)
   Vaccins égoïstes ... vaccins altruistes .... (article)
méningocoque
   Les pénicillines (article)
mesures de lutte
ponction lombaire
purpura fulminans
stratégie vaccinale
surveillance épidémiologique
méningite
   Ponction lombaire (article)
   Complications des otites moyennes aiguës purulentes (article)

 

Site réalisé par NetAktiv Multimédia