Base documentaire
  Accueil > Base documentaire > Médecine > La toux


  BASE DOCUMENTAIRE

Chirurgie
Gestes techniques
Gyneco/Obstetrique
Médecine
Pédiatrie
Santé publique
Secourisme d’urgence
Techniques de laboratoire
Thérapeutique
Vaccins

  FICHES TECHNIQUES

Images-exemples cytologie et anatomo-pathologie
Techniques anatomo-pathologiques (PCD)

  TRAITEMENT DE LA DOULEUR

Cours de Phnom Penh

  LEDAMED

Projet
Contacts

  TÉLÉMÉDECINE

Télémédecine

 

Imprimer

 

La toux

mécanismes, caractères et étiologies de la toux

La toux est une manifestation qui répond à de nombreuses situations pathologiques. C’est habituellement un phénomène réflexe mais qui peut aussi être volontaire, avec parfois une composante psychogène.

I. Mécanisme

La toux est un phénomène réflexe qui trouve son origine au niveau de récepteurs périphériques de localisations multiples : voies aériennes supérieures, trachée, bronches, plèvre, diaphragme, péricarde. Les étiologies sont donc très variées.

II. Les caractères de la toux

L’interrogatoire permet l’analyse des caractéristiques de la toux et donne une orientation diagnostique. Il doit préciser son ancienneté, son mode de début, son horaire et les circonstances de survenue (nocture, diurne, matinale, lors des repas ou à l’effort). Il précise également l’existence ou non d’une productivité et son aspect, le timbre de la toux.

III. Les signes associés

Certains signes associés vont compléter l’orientation diagnostique : rhinorrhée, signes de reflux gastro-oesophagien, dyspnée, fièvre, douleurs thoraciques, altération de l’état général. L’interrogatoire fait également préciser la profession et l’existence d’un tabagisme.

IV Les étiologies

Il faut différencier les toux aiguës et les toux chroniques :

1. Les toux aiguës

La présence d’un contexte infectieux fait penser d’emblée à une pathologie ORL ou broncho-pulmonaire dont l’origine est le plus souvent virale.

En l’absence de contexte infectieux, toujours penser à l’inhalation de corps étranger, surtout chez l’enfant (+++).

Il faut également évoquer : l’inhalation de produits irritants, une toux saisonnière d’origine allergique, un oedème aigu du poumon ou une pathologie pleurale.

2. Les toux chroniques

Une toux de plus de 15 j doit d’abord faire évoquer la tuberculose pulmonaire dans le contexte tropical, et aussi les autres causes pulmonaires : cancer, bronchectasies, asthme, pathologies pleurales, sans oublier le corps étranger méconnu et le tabagisme.

Enfin, penser aux causes digestives ou cardio-vasculaires.

Ce type de toux nécessite tout d’abord un examen ORL, éventuellement complété par des examens radiologiques, ou d’autres explorations orientées en fonction de l’interrogatoire et du contexte (endoscopie trachéo-bronchique, explorations fonctionnelles respiratoires, recherche de reflux gastro-oesophagien).

Lorsque toutes les autres étiologies ont été éliminées, on peut évoquer le diagnostic de toux psychogène, qui survient préférentiellement chez le grand enfant.

Traitement de la toux :

- 2 principes doivent être respectés, le traitement de la cause et le respect des toux productives.

- traitement symptomatique : anti-tussifs, mucolytiques pour favoriser

 
Pour obtenir l'article complet extrait de la revue
Développement et Santé
(Droits de reproduction et de traduction interdits pour tous pays)
cliquer ci-dessous:



Lire l'article complet



Lire l'article complet

Domaines abordés :
Médecine

Secteurs abordés :
Pneumologie

Mots-clés et articles associés:
antitussifs
syndrome de pénétration
voies aériennes
toux chronique

 

Site réalisé par NetAktiv Multimédia