Base documentaire
  Accueil > Base documentaire > Pédiatrie > Asthme de l’enfant


  BASE DOCUMENTAIRE

Chirurgie
Gestes techniques
Gyneco/Obstetrique
Médecine
Pédiatrie
Santé publique
Secourisme d’urgence
Techniques de laboratoire
Thérapeutique
Vaccins

  FICHES TECHNIQUES

Images-exemples cytologie et anatomo-pathologie
Techniques anatomo-pathologiques (PCD)

  TRAITEMENT DE LA DOULEUR

Cours de Phnom Penh

  LEDAMED

Projet
Contacts

  TÉLÉMÉDECINE

Télémédecine

 

Imprimer

 

Asthme de l’enfant

L’asthme peut être grave, il doit donc être reconnu, traité tôt et prévenu dans la mesure du possible.

L’asthme peut être grave, il doit donc être reconnu et traité tôt et prévenu dans la mesure du possible.

Quelques notions fondamentales :

- broncho-constriction généralisée et inflammation de la muqueuse bronchique responsables d’une gêne expiratoire avec sifflements et bradypnée, éventuellement toux

- facteurs génétiques

- facteurs environnementaux :

. allergènes : pollen, animaux, acariens (tapis, moquettes), certains aliments (arachide, lait de vache, poisson), médicaments (aspirine)

. pollution : tabac, fumées d’usine, pots d’échappement

. virus respiratoires : VRS, grippe

. efforts physiques

. air conditionné : variations thermiques brutales, défaut d’entretien des filtres...

- facteurs psychologiques (émotion, contrariété...)

Clinique :

- arguments faisant craindre une crise grave (document 1) :

. crises fréquentes (plus d’une fois par semaine)

. polypnée > 30/min

. tachycardie > 140/min

. thorax bloqué en inspiration

. diminution ou abolition du murmure vésiculaire

et surtout :

. cyanose

. sueurs, agitation

. troubles de la conscience

. apnées

- certains renseignements sont indispensables à recueillir :

. facteurs déclenchant

. durée des crises antérieures (hospitalisation ?)

. traitements déjà pris

Outils thérapeutiques : (document 2)

L’enfant doit être surveillé en permanence du début à la fin de crise.

1- traitement de la crise : bronchodilatateurs

* bêta-2-mimétiques :

Salbutamol (Ventoline*), Fenoterol (Berotec*), Terbutaline (Bricanyl*)

. voie inhalée à préférer chaque fois que possible (document 3)

. sirops (Ventoline*) : peu d’intérêt, du moins au stade aigu

. formes injectables sous-cutanées (1/4 d’ampoule de Ventoline/15 kg)  : réservées aux formes graves

* théophylfine15mg/kg

. moins efficace et plus dangereuse, utile du fait de son faible coût

. intoxications sévères parfois mortelles chez le petit enfant dès la dose de 20 mg/kg en une prise : y penser devant : agitation inexpliquée, hyperthermie brutale, convulsions, tachycardie >180, vomissements sanglants, déshydratation aiguë ; se méfier des sirops pour adulte et des formes injectables fortement dosées

* corticoïdes (anti-inflammatoires et bronchodilatateurs)

. en cas d’échec des bêta-2-mimétiques : prednisone : 2 mg/kg/jour, puis dégressif pendant 4j.

. formes injectables réservées aux crises graves : Méthylprednisolone IV : 2 mg/kg/6 heures ; Hémisuccinate IV 5 mg/kg/4 heures

2. traitement de fond : si les crises sont fréquentes (>2 à 3/mois) :

médicaments de l’inflammation

* corticoïdes inhalés : Bécotide 250* par exemple (une bouffée matin et soir ) précédé d’une prise de béta-2-mimétique, suivi d’un verre d’eau.

* on peut utiliser aussi

. le cromoclycate (1 bouffée matin et soir),

. le kétotofène (1 mesurette le soir),

. voir les théophyllines retard.

Asthme provoqué par l’exercice (APE) (document 4)

- bronchospasmes induits par l’effort physique :

. accès de toux,

. ou véritable crise d’asthme

- ne surtout pas interdire le sport :

. inhaler 1/2 heure avant l’effort un bronchodilatateur

. respecter le temps de réchauffement musculaire

- chez un asthmatique connu et traité, la survenue de manifestations à l’effort est la preuve que le traitement est inefficace :

. médicaments mal administrés ou non pris

. doses insuffisantes

 
Pour obtenir l'article complet extrait de la revue
Développement et Santé
(Droits de reproduction et de traduction interdits pour tous pays)
cliquer ci-dessous:



Lire l'article complet



Lire l'article complet

Domaines abordés :
Pédiatrie

Secteurs abordés :
Pneumologie

Mots-clés et articles associés:
acariens
bradypnée
bronchoconstriction
pollens
pollution

 

Site réalisé par NetAktiv Multimédia