Base documentaire
  Accueil > Base documentaire > Médecine > Attitude pratique devant des douleurs abdominales d’origines gastrique ou oesophagienne


  BASE DOCUMENTAIRE

Chirurgie
Gestes techniques
Gyneco/Obstetrique
Médecine
Pédiatrie
Santé publique
Secourisme d’urgence
Techniques de laboratoire
Thérapeutique
Vaccins

  FICHES TECHNIQUES

Images-exemples cytologie et anatomo-pathologie
Techniques anatomo-pathologiques (PCD)

  TRAITEMENT DE LA DOULEUR

Cours de Phnom Penh

  LEDAMED

Projet
Contacts

  TÉLÉMÉDECINE

Télémédecine

 

Imprimer

 

Attitude pratique devant des douleurs abdominales d’origines gastrique ou oesophagienne

identifier et traiter les plaintes relevant de pathologies de l’oesophage et de l’estomac

Rappel clinique

Les douleurs d’origine abdominale et oesophagienne sont hautes, épigastriques, parfois à irradiation rétrosternale.

Les principales étiologies sont le reflux gastro-oesophagien (notion de syndrome postural), l’ulcère gastro-duodénal (périodicité par rapport au repas et alternance de périodes d’accalmies et douloureuses) et la gastrite.

Quelle est la place de la fibroscopie ?

Elle devrait normalement être pratiquée pour confirmer la lésion et la situer mais aussi pour effectuer une biopsie en cas d’ulcère gastrique et rechercher l’Helicobacter pylori , bactérie sensible au traitement antibiotique.

Cependant en pratique, elle peut être réservée à des indications limitées (suspicion de complication, recherche d’une cancérisation, résistance au traitement).

La thérapeutique

Importance de la prise en charge non médicamenteuse :

Éduquer : information des patients sur les substances toxiques à interdire, le tabac, le piment, l’alcool, l’aspirine et les AINS.

Écouter : prise en charge psychologique du patient (facteurs favorisants psychosomatiques).

Les différentes classes de médicaments :

- les prokinétiques (ex : Primpéran®), anti-vomitifs et anti-reflux

- les anti-acides (ex : Maalox®), traitement symptomatique des douleurs

- le sucralfate (ex : Ulcar®), à effet protecteur

- les anti-H2 (ex : Tagamet®), anti-ulcéreux

- les inhibiteurs de la pompe à protons (ex : Mopral®), également antisécrétoires

 
Pour obtenir l'article complet extrait de la revue
Développement et Santé
(Droits de reproduction et de traduction interdits pour tous pays)
cliquer ci-dessous:



Lire l'article complet



Lire l'article complet

Domaines abordés :
Médecine

Secteurs abordés :
Gastro-hépato-entérologie

Mots-clés et articles associés:
brûlures
   Prévention des accidents domestiques infantils (article)
estomac
fibroscopie
gastrite
reflux
ulcère
   L’hémorragie (article)
   Les douleurs épigastriques et leur traitement (article)
oesophage

 

Site réalisé par NetAktiv Multimédia